lundi 5 février 2018

Premier cours de shinobue à Paris

KANDA NOZOMI MUSIC SITE WEB / WEBSITE
SUIVRE / FOLLOW KANDA NOZOMI  
FACBOOK TWITTER@KANDANOZOMIMSC



C'était le premier cours à Paris de cette année. 

Une élève a acheté une nouvelle flûte au Japon, le shinobue en sol, celui le plus grave  :-) Et un élève va essayer un morceau traditionnel classique plus complet avec koto et une oeuvre contemporaine... 






Les élèves sont motivés à apprendre et certains viendront participer aux évènements en dehors de Paris... Voir cet évolution musicale et leurs motivations de leur parts me rends heureuse. 


Cet instrument est beaucoup joué au Japon mais on l'entend rarement en Europe. Il est d'ailleurs moins connu que le shakuhachi ou le koto en Europe. Malgré tout parmi les japonais, cette flûte traversière en bambou a été toujours admirée et le son de cette flûte a été toujours considéré festive, mais aussi  mystérieuse, pouvant exprimer la tristesse, la mélancolie etc...



Je trouve que malgré des mélodies souvent plus simples que celles dans les méthodes de flutes traversière, le shinobue est quelque part plus difficile pour certaines techniques car l'instrument est plus simple. Il faut avoir plus de souplesse que pour la flûte traversière. 


Dans les mélodies simples, on doit déjà chercher beaucoup de nuances différentes que celle de la musique occidentale et cette recherche est toujours intéressante.


Ici vous allez entendre une mélodie simple religieuse.